Fumé ou Fuissé, quel Pouilly êtes-vous ?

200 km séparent Pouilly-sur-Loire, petite commune de la Nièvre à celle de Solutré-Pouilly en Saône-et-Loire dans le vignoble mâconnais. Si cette dernière est connue pour la célèbre roche de Solutré, chère à François Mitterrand qui y organisait un pèlerinage annuel très politique, elle est également le centre de l’appellation Pouilly-Fuissé, vin blanc bourguignon renommé. La production de vin blanc est son seul point commun avec Pouilly-sur-Loire, qui produit également un excellent vin blanc, le Pouilly-Fumé.

La roche de solutré @bourgogne-tourisme.com

Derrière cette presque-homonymie qui porte parfois à confusion, ces deux vins présentent en fait des caractéristiques bien différentes. Chacun à leur manière, ils sont emblématiques de la viticulture de leur région.

La fraîcheur du sauvignon blanc du Pouilly-Fumé

Situé sur les bords de la Loire, précisément à mi-chemin entre sa source et son embouchure, l’AOP Pouilly-Fumé met à l’honneur le sauvignon-blanc. Ce cépage traditionnel des vins de la Loire s’exprime particulièrement bien sur les terroirs calcaires et produit un vin aromatique tout en fraîcheur.

Ce qui le différencie des autres vins de Loire ? La présence de silex en profondeur dans les sols calcaires de l’AOP Pouilly-Fumé. Les racines des vignes les plus vieilles vont y puiser des arômes minéraux de pierre à fusil qui se retrouvent en bouche et complètent les arômes d’agrumes typiques du sauvignon blanc.

La finesse du chardonnay du Pouilly-Fuissé

Située à quelques encablures de la ville de Mâcon, Pouilly-Fuissé est une AOP bourguignonne du mâconnais. A ce titre, le chardonnay est l’unique cépage qui le compose.

Surnommé « le roi du mâconnais », c’est un vin complexe est reconnaissable à sa robe brillante aux reflets d’or. En bouche, il exprime les arômes typiques du chardonnay : fleur d’acacia, amandes, noisette.

L’élevage en fût de chêne est une marque de fabrique de l’appellation. Des notes plus grasses de brioche venues du bois viennent compléter une palette aromatique déjà très riche.

C’est donc bien plus de 200 km qui séparent nos deux vins : en passant de la Loire à la Bourgogne, ce sont deux cultures viticoles qui les différencient !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *