Les vins américains : le dossier

Si le vignoble américain n’a pas l’histoire des vignobles de l’ancien monde, il n’en reste pas moins passionnant à étudier… et à déguster !

Nous allons voir que l’histoire des vins américains est un condensé de l’histoire des Etats-Unis et de « l’american way of life ». Les vagues de colonisation, la prohibition, les guerres, et enfin la notoriété, fruit d’un long travail entrepreneuriat. La révélation a lieu le 24 mai 1976, lorsqu’une dégustation à l’aveugle de l’élite parisienne et américaine sacre, à la surprise générale, deux vins californiens ! Cet événement reste dans l’histoire comme « le jugement de Paris« .

Aujourd’hui, les Etats-Unis sont le premier pays au monde pour la consommation et l’importation de vin. Le quatrième pays producteur, derrière l’Italie, la France et l’Espagne.

Si la Californie représente 90% de la production américaine de vin, nous allons ensemble découvrir d’autres vignobles plus discrets, mais au moins aussi intéressants, qui font la diversité du vin américain.

La Robert Mondavi winery

Avant de faire le tour des vignerons de l’ouest américain, un petit peu d’histoire s’impose. Commençons par retracer l’histoire du vin californien.

Vinsdumonde.blog a parcouru la côte ouest des Etats-Unis et vous fait le récit de ses découvertes oenologiques :

– L’état de Washington, qui nous a charmé par la qualité de ses vins étrangement méconnus du grand public

– L’Oregon, qui nous a fasciné pour ses nombreux points communs avec le vignoble bourguignon.

– Et bien sûr la Californie et ses célèbres vignobles des vallées de la Napa et de la Sonoma. La région nous a impressionné par la gestion quasi-industrielle de son industrie oeno-touristique.

 

 

 

 

Aucun commentaire jusque-là - Vas-y, lance-toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *