Différentes définitions de l’astringence

L’astringence est un mot qui présente une connotation négative dans le vocabulaire courant. Or il n’y a pas de grands vins rouges qui ne présente une astringence subtile. Alors l’astringence, c’est quoi exactement ?

Nous vous en proposons plusieurs définitions.

La mauvaise définition

Il est râpeux, ce vin !

La définition du Larousse

Se dit d’une substance qui resserre et assèche les tissus, et peut faciliter leur cicatrisation.

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/astringent_astringente/5991

La définition des chimistes

L’astringence est la capacité des tanins à faire précipiter les protéines salivaires

La définition de vinsdumonde.blog

C’est le troisième effet kiss cool de la dégustation de vin.

Après l’acidité qui apporte de la fraîcheur en bouche et fait frémir le bout de la langue, les arômes qui réveillent les papilles par leur richesse et leur complexité, les tanins entrent en jeu, qui envoûtent le fond de la bouche avec volupté. Les tanins possèdent en effet cette propriété de réagir au contact des protéines contenues dans la salive. C’est une réaction de précipitation qui modifie la texture de la salive. Elle explique cette sensation d’assèchement du fond de la bouche.

Lorsqu’ils sont jeunes et rudes, ces tanins peuvent provoquer une gêne. Mais lorsqu’ils ont été arrondis par le temps, ils provoquent une sensation soyeuse et agréable. C’est ce soyeux qui caractérise les grands vins de garde.

Le vin n’a d’ailleurs pas le monopole de l’astringence. On la retrouve dans certains fruits comme le coing, certaines plantes comme la rhubarbe, certaines baies comme le casis. Le thé est également un produit astringent !

Aucun commentaire jusque-là - Vas-y, lance-toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *