4 vignerons à visiter dans le Palatinat

Le Palatinat se situe dans la continuité de la route des vins alsacienne, du côté allemand. Il s’étend sur 80 km entre le Rhin à l’est et un massif montagneux qui l’abrite à l’ouest. Cette situation est particulièrement favorable au Riesling, dont le Palatinat constitue l’un des plus beaux berceaux au monde.

Le vignoble palatin a récemment gagné sa notoriété grâce au travail sérieux de vignerons. En limitant leurs rendements et en modernisant leurs outils de vinification, ils ont fait monter leur vin en gamme en quelques décennies.

Lancés par leur succès, ils ont également modernisé leurs chais et caves de dégustation. Elles accueillent de plus en plus d’oenotouristes attirés par ces vins nouveaux, entre modernité et tradition.

Vinsdumonde.blog a remonté pour vous cette route des vins palatins. Nous vous présentons les quatre vignerons que nous avons le plus appréciés pour leur accueil, leur domaine, leur vin, leur prix et leur représentativité du vignoble !

1 – Heinz-Pfaffman, le champion du bio

Téléphone :
Site Web : pfaffmann-wein.de
Adresse email : info@pfaffmann-wein.de

Avec ces 100 hectares de vignoble qui couvrent tout le sud du Palatinat, le domaine Heinz-Pfaffman est l’un des plus grands d’Allemagne. Le plus grand vignoble bio en tout cas. Récemment converti en viticulture bio, le domaine Heinz-Paffman est la preuve que le bio n’est pas réservé aux petits vignobles.

Allez-y pour la chaleur de l’accueil et la diversité des vins !

L’accueil : 4,5/5. 

Vous serez accueillis par un membre de la famille Hener, aujourd’hui aux commandes du domaine. Ils ne compteront pas leurs heures pour vous faire déguster leurs vins, et pour vous en parler avec passion. On apprécie le cadre de la dégustation, dans une salle qui a su rester traditionnelle, accolée au chai.

D’ailleurs, n’hésitez pas à demander de visiter le chai. Une sacrée logisitique a été mise en place pour être en capacité de vinifier la récolte du domaine !

Le domaine : 4/5. 

Le domaine Heinz-Pfaffman s’est récemment converti à l’agriculture biologique. Depuis 2016, il propose une gamme de vins rouges, blancs et rosés bio d’entrée de gamme.

Le vin : 3,5/5. 

La grande surface du vignoble permet au domaine d’offrir une large diversité de vins.

Le Riesling est bien sûr à la fête, à la vivacité particulièrement marquée. Mais on appréciera également les cépages pinot blanc, pinot gris, sauvignon blanc, chardonnay,  müller-thurgau, vinifiés en toute simplicité mais avec une certaine efficacité.

Comme dans le reste du Palatinat, le domaine monte également en compétence du côté des vins rouges. Les cépages pinot noir, mais aussi merlot et cabernet sauvignon, pourtant traditionnellement plus adaptés aux régions chaudes, sont de plus en plus reconnus.

Prix : 4/5

Le domaine Heinz-Pfaffman offre un très bon rapport qualité prix-grâce en particulier à l’effet d’échelle. Il faut compter de 6€ à 15€ pour les vins blancs et de 9€ à 30€ pour les vins rouges.

2 – Basserman Jordan, le roi du Riesling (cher)

Téléphone :   +49 6326 6006
Adresse email : info@bassermann-jordan.de

Adresse : Kirchgasse 10, 67146 Deidesheim, Allemagne

Deidesheim est la ville du Palatinat la plus reconnue pour ses Riesling. Le village, au charme fou, vit au rythme de ce cépage. Au gré d’une balade dans les ruelles du village, vous tomberez sur de nombreux « Weingut », des propriétés viticoles, ouvertes à dégustation. Nombreux sont, en effet, les domaines qui ont choisi d’y installer leur chai ou leur vitrine commerciale.

En poussant les portes de Bassermann-Jordan, vous entrez dans un antre du Riesling.

 

L’accueil : 2,5/5. 

Malheureusement, une fois estompé l’enchantement du décor, un sentiment de déception se développe au cours de la dégustation. Sûr de sa force, le domaine n’investit pas dans la convivialité. Des salariés polis mais distants s’occupent de vous servir les vins que vous souhaitez déguster, sans être capables de vous en parler.

Notre expérience confirme que ce type d’accueil n’est pas spécifique à Bassermann-Jordan, mais bien typique des domaines les plus nobles du village. Dommage.

Le domaine : 4/5.

Le vignoble s’étend sur 50 hectares répartis sur une vingtaine de parcelles autour de la ville de Deidesheim. Peu de domaines peuvent s’enorgueillir d’une implantation aussi prestigieuse. 

Le vin : 4/5. 

Chez Basserman-Jordan, vous trouverez du Riesling sous toutes ses formes : sec, doux, vendanges tardives, liquoreux et mousseux !

Prix : 2,5/5

Si les vins sont frais et fruités, la facture, quant à elle est salée. Le Riesling d’entrée de gamme est à 7,5€, mais les prix montent rapidement jusqu’à 40€ la bouteille.

3 – Weingut Hensel, notre coup de coeur

Téléphone :  +49 (0) 6322.2460
Site Web : henselwein.de
Adresse email : info@henselwein.de

Notre coup de coeur ! Situé à la sortie de Bad Dürkheim, la capitale du nord du vignoble palatin, le domaine Hensel arrive en tête de la quasi totalité des critères : accueil, qualité du vin, rapport qualité-prix. Une étape par le Weingut Hensel s’impose et vous donnera le meilleur aperçu de l’esprit nouveau insufflé par les vignerons du Palatinat.

La salle de dégustation du domaine Hensel

L’accueil : 4,5/5.

Entièrement rénovée par un cuisiniste de la région selon les standards les plus modernes, la salle de dégustation en impose au premier coup d’oeil. Nous sommes accueillis par deux jeunes tirés à quatre épingles mais souriants et chaleureux.

Le domaine : 3,5/5. 

Le domaine couvre 40 hectares, dont deux tiers sont plantés en blanc et un tiers en rouge. 400 000 bouteilles sortent de ses chais chaque année. Ce sont des caractéristiques standards pour un domaine du Palatinat. La production est divisée en deux gammes : « Aufwind » pour les vins d’entrée de gamme et « Höhenflug » pour les vins haut de gamme. Cette séparation aide à la lisibilité de la carte.

Le vin : 4/5. 

Parmi les cépages à la carte, le Riesling sort bien évidemment du lot. Mais il est intéressant de noter que le Sauvignon blanc surprend par sa fraîcheur et sa complexité, signe d’une vinification de haut niveau.

Il en est de même côté rouge, un vin du cépage Saint-Laurent fait de l’ombre au traditionnel pinot noir, pourtant lui aussi de belle constitution.

Prix : 4/5.

Le rapport qualité prix du domain Hensel est le meilleur que nous ayons trouvé dans le nord du Palatinat. Et ce pour deux raisons : la qualité, et le prix !

Il faut compter 9,50€ pour une bouteille de Saint-Laurent (notre coup de coeur dans le coup de coeur) et de 8,50€ à 16,50€ pour les vins blancs (Sauvignon blanc et Riesling).

 

4 – Philipp Kuhn, pour le rouge

Téléphone : 

Situé à l’extremité nord du vignoble palatin, le domaine Philip Kuhn couvre 30 hectares, dont 15 hectares en rouge et les 15 autres en blancs. Ce ratio est une originalité pour un vignoble largement dominé par le Riesling. C’est en effet avec ses vins rouges, d’une qualité surprenante, que le domaine se distingue. Vinifiés à la bourguignone à partir du cépage pinot noir, ils donnent des vins puissants, sur le fruit confit.

Ces vins sont encore relativement fermés si on les compare avec les pinot noirs bourguignons, et leurs petits défauts sont masqués par un élevage opportun en barrique. Cependant, la montée en puissance du savoir-faire palatin dans la vinification des vins rouges est de très bonne augure pour l’avenir !

L’accueil : 3,5/5.

La salle de dégustation a été habilement rénovée dans un style moderne en rupture avec le style traditionnel du corp de ferme. Nous y sommes poliment accueillis par deux femmes qui se relaient pour nous parler de leur vin tout en nous les faisant déguster. L’ambiance est courtoise, légèrement distante, mais sans langue de bois.

Le domaine : 4/5. 

Le vin : 3,5/5.

Le domaine de Philipp Buhl est un concentré de ce que le Palatinat sait faire de mieux: une gamme complète de Riesling frais aux arômes d’agrumes, d’autres cépages blancs que les vignerons locaux aiment à vinifier : Pinot blanc, Sauvignon blanc, Chardonnay, Muscat…

Côté rouge, on notera aux côtés du pinot noir la encore présence du Saint-Laurent, aux arômes croquants de poivrons.

A noter l’utilisation d’un concept marketing habile : si les pinots noirs d’entrée de gamme sont étiquettés « Spätburgunder » (la traduction allemande du terme « pinot noir »), les vins du haut de la gamme sont nommés à la française « Pinot Noir ». Il s’agit de leur donner une image premium destinée à soutenir l’exportation.

Prix : 3/5.

La surutilisation de fûts de chêne neufs, qui coûtent entre 800€ et 1000€ la pièce, se ressent sur le prix des vins, légèrement surévalués par rapport aux standards du Palatinat. Il faut compter 12,20€ pour le « spätburgunder » d’entrée de gamme et 23€ pour le pinot noir de haut de gamme. Du côté des blancs, la gamme de Riesling s’étend de 9€ à 30€.

Un commentaire

Le chat botté

A rajouter : Karl Pfaffmann – juste en face de Heinz Pfaffmann. Vinothèque moderne, accueil chaleureux – entreprise familiale.

Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *