Les chiffres mondiaux du vin

Sur vinsdumonde.blog, nous aimons le vin et les chiffres. Grâce à l’OIV – Organisation Internationale de la Vigne et du Vin – de nombreuses statistiques existent sur le secteur du vin et ses acteurs mondiaux.

Ces chiffres redessinent la carte du monde des pays viticoles et les frontières entre l’ancien et le nouveau monde, qui doit maintenant compter sur la Chine. En voila un petit florilège qui permet de mieux comprendre les dynamiques du secteur viticole mondial.

L’Espagne possède le plus grand vignoble du monde, en attendant la Chine

Classement des pays producteurs de vin par superficie du vignoble (en milliers d’ha, en 2017 + variation 2016/2017)
Espagne967-8,20%
Chine8705,90%
France7870,90%
Italie6955%
Turquie448-19,70%
Etats-Unis4410,30%
Argentine223-1,20%
Chili2090%
Portugal194-1,50%
Roumanie191-0,10%
Australie145-0,60%
Afrique du Sud125-3,70%
Grèce1060,40%
Allemagne102-0,10%
Monde7564-0,30%

L’Europe reste bien représentée : son vignoble représente plus de la moitié de la surface du vignoble mondial. Mais ces chiffres annoncent aussi l’avancée irrésistible du vignoble chinois. Celui-ci devrait dépasser l’Espagne pour devenir le plus gros vignoble mondial d’ici quelques années.

Mais c’est l’Italie qui reste le plus grand producteur du monde en volume

Classement des pays producteurs de vin en volume (en millions d’hl, en 2017 + variation 2016/2017)
Italie42,5-17,00%
France36,7-19,00%
Espagne32,1-20,00%
Etats-Unis23,3-1%
Australie13,75,00%
Argentine11,825,00%
Chine10,8-5,00%
Afrique du Sud10,83%
Chili9,5-6,00%
Allemagne7,7-15,00%
Portugal6,610,00%
Russie4,7-10,00%
Roumanie4,331,00%
Brésil3,4169,00%
Monde250-9,00%

Si l’Espagne possède le vignoble le plus grand, c’est l’Italie qui produit le plus en volume. La raison ? Une faible productivité du vignoble espagnol d’un côté, et une faible maîtrise des rendements du vignoble italien de l’autre.

A noter que la baisse moyenne de 20% de la production observée en Europe est due aux conditions météorologiques particulièrement défavorable en 2017. Année marquée par le gel printanier qui a ravagé le vignoble.

Enfin, comment expliquer que le vignoble chinois croît de 5% en surface, mais fait du surplace en volume ? Nous pouvons avancer deux explications : tout d’abord, il faut 4 ans pour une vigne nouvellement plantée avant de produire du raisin qui puisse produire du vin. La production de vin pourrait donc croître dès le début des années 2020. L’autre explication serait un meilleur contrôle des rendements, qui serait le signe d’une approche de plus en plus qualitative dans la production de vin en Chine.

Les Etats-Unis et la Chine continuent à boire de plus en plus de vin, l’ancien monde stagne

Classement des pays consommateurs de vin (en millions d’hl, en 2017 + variation 2016/2017)
Etats-Unis32,62,90%
France27-0,40%
Italie22,60,90%
Allemagne20,20%
Chine17,93,50%
Royaume-Uni12,7-1,40%
Espagne10,33,10%
Argentine8,9-5%
Russie8,9-2,50%
Australie5,84,90%
Canada4,9-1,70%
Portugal4,5-2,00%
Afrique du Sud4,52,40%
Roumanie4,18,50%
Monde2430,70%

Si les pays viticoles de l’ancien monde piétinent dans leur consommation de vin, ce sont les pays du nouveau monde qui prennent le relais. Ces chiffres descinent par ailleurs une nouvelle carte des pays viticoles : le nouveau monde viticole doit maintenant compter sur la Chine.

La France reste le champion du monde des exportations de vin

Classement des pays exportateurs de vin, en valeur (en millions d’€, en 2017)
France8989
Italie5873
Espagne2814
Chili1741
Australie1727
Etats-Unis1280
Nouvelle-Zélande1054
Allemagne926
Portugal752
Argentine713
Afrique du Sud583

Si la France n’est plus le plus grand producteur mondial (en volume), elle reste le plus gros exportateur (en valeur) ! Ce qui est un bon signe de la qualité des vins produits, qui se vend plus cher à l’hectolitre que partout ailleurs dans le monde.

A noter la bonne performance des petits pays en population, mais grands en production de vin : le Chili et la Nouvelle-Zélande par exemple. Il faut dire que leur consommation locale est faible, ce qui nécessite de produire des vins destinés à l’export. Le Chili est un cas intéressant de ce point de vue : il présente cette particularité d’être le 9ème pays producteur de vin au monde, mais n’en consomme tout simplement pas. Il exporte donc près de 90% de sa production !

Pas de surprise, les pays qui ne produisent pas ou peu de vin sont ceux qui en importent le plus

Classement des pays importateurs de vin, en valeur (en millions d’€, en 2017)
Etats-Unis5190
Royaume-Uni3453
Allemagne2469
Chine2458
Canada1653
Japon1388
Pays-Bas1139
Belgique897
Russie878
France812

Ce classement donne naturellement la part belle aux pays qui ne produisent pas (ou faiblement) de vin localement : le Royaume-Uni, le Canada, le Japon et les Pays-Bas.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *