Les Ignorants, récit d’une initiation croisée

On a déjà parlé dans ce blog d’une façon originale d’entrer dans le monde du vin avec le parrainage de pieds de vigne. En voici une autre, bien différente : la bande dessinée.

La passion, point commun entre l’élaboration d’un vin et l’écriture d’une bande dessinée

1ère de couve de la bande dessinée “Les Ignorants”

1ère de couve de la bande dessinée “Les Ignorants”

C’est à Etienne Davodeau, auteur de bande dessinée manifestement reconnu dans le milieu et à Richard Leroy, son voisin et ami, vigneron en Anjou dans les Coteaux du Layon, qu’on doit cette plongée dans les univers pas si différents que ça de la bd et du vin. Durant un an et demi, Etienne va accompagner Richard dans sa vigne et sa cave pour travailler avec lui sur sa cuvée 2011, et l’initier en retour à l’univers de la bande dessinée.

Je ne connais pas grand-chose moi-même à la bande dessinée, et je ne m’y intéresse pas plus que ça, mais je dois dire que le coup de crayon d’Etienne Davodeau n’a pas son pareil pour reproduire les ambiances « vigneronnesques ». Et on s’y croirait ! On est avec eux dans le froid humide de l’hiver angevin pour la taille des ceps, on partage l’esprit festif et grivois des vendanges, on est concentré dans le décor feutré de la cave lors des nombreuses dégustations.

Leur initiation est en fait aussi un peu la nôtre

Tout l’art de ce livre est de nous éveiller sans le savoir à ces deux univers. Je ne lirai plus une bd de la même façon après qu’Etienne nous a fait faire le tour des festivals de bande dessinée et rencontrer les principales plumes françaises.

Quant à Richard, son discours est accessible par tous, du public le plus débutant au plus avisé. Au travers de ses bulles, et de ses rencontres avec ses potes vignerons, il nous éveille aux théories de la viticulture et de la vinification, et nous transmet sa passion pour le métier. Il nous donne envie d’ouvrir une bouteille sur le champ pour passer à la pratique !

Il faut dire que Richard n’est pas n’importe quel vigneron : il est le cliché de l’adepte de la viticulture biodynamique (1) : bourru, exigeant, obtus… il nous sensibilise aux enjeux de cette forme émergente d’agriculture. Si vous vous intéressez à ce sujet complexe et mystique, je vous conseille vivement la lecture de ce livre, qui complétera de manière bien plus pédagogique mon dernier article sur le sujet.

Bien qu’on puisse regretter que les comparaisons soient parfois un peu forcées entre les mondes de la bd et du vin et que Davodeau ait choisi d’illustrer en noir et blanc (je n’ai pas compris pourquoi), les 270 pages de ce livre se boivent sans soif !

Les ignorants: Récit d’une initiation croisée

Etienne Davodeau, édité par Futuropolis
23,66€ (sur Amazon)

Au fait pourquoi ce titre « Les Ignorants » ?

La réponse en images :

 

(1) Pour plus d’infos sur la viticulture biodynamique, voir cet article.

Aucun commentaire jusque-là - Vas-y, lance-toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *