Les importations chinoises de vins européens victimes de la lutte contre la corruption

On a longuement parlé sur ce blog de l’engouement des consommateurs chinois pour les vins européens et français en particulier. Ce boom – illustré ici dans un article dédié sur la culture du vin en Chine, et ici, dans un article sur le film “Red Obsession” – s’est traduit par une croissance exponentielle des exportations: 300% d’augmentation sur les 3 dernières années. Or en 2013, cette croissance s’est nettement ralentie et les exportations de vins français vers la Chine ont même chuté en volume pour la première fois depuis plus de 10 ans.

Xi Jinping a lancé une campagne de lutte contre la corruption en Chine

Xi Jinping a lancé une campagne de lutte contre la corruption

 

Trois raisons pour expliquer ce renversement de tendance:

– Depuis l’arrivée de Xi Jinping au pouvoir en Chine en mars 2013, le nouveau gouvernement chinois a décidé de serrer la bride contre la corruption. De nouvelles règles de transparence sont entrées en vigueur et une traque contre la corruption a été lancée. En conséquence, toutes les manifestations ostentatoires de richesse se font plus discrètes. L’ouverture de bouteilles de Château Lafite n’est plus de rigueur dans les dîners business. Autre victime collatérale de ce changement de politique: les spiritueux, et le Cognac en particulier, sont frappés de plein fouet par la baisse de la consommation “d’affaire”.

 

– L’enquête du gouvernement chinois sur les vins français et espagnols, en réponse à l’instauration par l’Europe de droits de douane sur l’industrie photovoltaïque chinoise.

Un panneau solaire photovoltaiquePetit rappel des faits: en juin 2012, l’Europe décide d’instaurer des droits de douane sur l’importation des panneaux solaires chinois, pour protéger son industrie photovoltaïque. En réponse, la Chine lance une enquête sur la filière viticole européenne (française et espagnole uniquement en réalité. Allez comprendre pourquoi l’Italie n’est pas concernée) soupçonnée d’être subventionnée. Alors que l’Europe et la Chine ont récemment trouvé un accord à l’amiable sur le photovoltaïque, il semblerait que les autorités chinoises n’aient pas levé leur enquête sur l’importation des vins européens. Les experts du secteur observent une baisse de leurs exportations en raison de l’enquête qui impose aux exportateurs des lourdeurs administratives.

 

–  L’explosion de la bulle spéculative qui touche essentiellement les vins du bordelais… par les producteurs eux-mêmes ! On en a parlé dans cet article, la flambée des prix due à la ruée des millionnaires chinois sur les vins français fait peser un risque sur les producteurs qui s’éloignent de leurs marchés traditionnels et fiables. Face à un marché dont la croissance spectaculaire reste instable et face aux nombreux cas d’impayés, certains viticulteurs bordelais ont décidé de contrôler leur prix pour les laisser accessibles à leurs marchés historiques.

 

Le saviez-vous ?

un consommateur chinois de vin– Les importations de vins en Chine proviennent à 48% de la France en volume (53% en valeur), loin devant le numéro 2: l’Australie, qui représente 13% des importations en volume (15% en valeur).

– Le Chili vient en 4ème position (9%), suivi de l’Espagne (7%) et de l’Italie (6%).

– Cependant: seuls 20% du vin consommé en Chine sont importés. Les 80% restant sont produits localement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *