Uniques et complémentaires : la magie des cépages méridionaux

Grenache, Mourvèdre, Cinsault, Carignan : ces noms de cépages vous sont-ils familiers ? Leur renommée n’est pas tout à fait à la hauteur du poids qu’ils représentent dans la viticulture mondiale ! 18% de l’encépagement français, 11% de l’encépagement espagnol, 5% de l’encépagement mondial. Rien que ça ! Bien plus même si on leur ajoute la Syrah, avec laquelle ils sont souvent assemblés. C’est d’ailleurs la principale raison de leur déficit de notoriété : ils sont le plus souvent vinifiés en assemblage ! Leur nom disparaît derrière celui de leur terroir.

Ces cépages ont en commun leur goût pour les sols pauvres voire arides, pierreux, exposés au soleil sur des côteaux escarpés. La vigne de ces cépages est en effet tellement vigoureuse qu’elle serait incontrôlable et donnerait des vins sans intérêt si elle était cultivée sur des sols fertiles et humides. Pour développer leur caractère, ces cépages doivent être concentrés par des rendements naturellement maîtrisés. C’est donc dans les terroirs méridionaux qu’ils expriment le mieux leur potentiel aromatique.

@cellierdesprinces.fr

S’ils partagent les mêmes terroirs de prédilection, les grenache, syrah, mourvèdre, cinsault, carignan présentent néanmoins des profils aromatiques différents… et complémentaires. Chacun d’eux, vinifié en monocépage développe des caractéristiques assez facilement reconnaissables. Quelle surprise de découvrir que leur assemblage décuple leurs qualités individuelles !

Mais que donneraient les cépages méridionaux s’ils étaient vinifiés individuellement ? Qu’est ce qui explique que leur assemblage est si recherché ? Plongeons-nous dans ce qu’il est convenu d’appeler les cépages GSM-CC (grenache, syrah, mourvèdre, cinsault, carignan).

 

Le Grenache noir, pour sa corpulence

Nom et synonymesGrenache, Tinta aragonessa, Garnacha Tinta, Cannonau
OrigineAragon (Espagne)
Présence mondialeFrance, Espagne
Mais aussi Italie, Maghreb, Australie, Californie
Terroirs de prédilectionsCôtes du Rhône méridionale (Château Neuf du Pape)
Le Roussillon pour ses vins doux naturels (Collioure, Maury, Riversaltes, Banyuls)
Rioja, Navarre, Priorat, Aragon (Espagne)
Bassora valley, McLaren valley (Australie)
Sardaigne
RobeIntense
Arômes primairesFruits noirs, Pruneau, Figue, Cerises noires, Griottes, Casis
Arômes secondairesEpices, Tabac, Café, Réglisse, Garrigue
Caractéristiques organoleptiquesFaible en acidité et en tanins, mais fort en alcool

Originaire de la province d’Aragon en Espagne où il représente encore 45% de l’encépagement, le grenache noir est arrivé en France au moyen-âge grâce aux pèlerins de retour de Saint-Jacques de Compostelle. Il a rapidement conquis les côteaux du Roussillon, reconnus pour leurs vins doux naturels. Puis la vallée du Rhône qui constitue sans aucun doute son terroir de prédilection. C’est à Châteauneuf du Pape que le grenache exprime le mieux sont capital aromatique : des arômes de fruits noirs (casis, griotte) et de fruits cuits (pruneau) et des notes d’épices, de tabac et de garrigue !

Encépagement du cépage grenache dans le monde (données OIV)

Cépage méditerranéen par excellence, le grenache a également gagné l’Italie. La Sardaigne plus particulièrement, où il est connu sous le nom de cannonau. Dans les vignobles du nouveau monde, c’est en Australie, dans les vallées de la Barossa et de McLaren qu’il s’est le mieux adapté. Le grenache noir est aujourd’hui le 5ème cépage de cuve rouge le plus planté au monde, derrière le cabernet sauvignon, le merlot, le tempranillo et la syrah.

La robe intense d’un vin 100% grenache

Si le profil aromatique des vins de grenache varie d’un terroir à l’autre, leur corpulence constitue leur identité. Ce corps s’explique par une forte teneur en alcool faiblement équilibrée par une acidité et une tannicité timides.

 

Le Mourvèdre, pour sa puissance aromatique

Nom et synonymesMourvèdre, Monastrell
OrigineSagonte dans la région de Valence (Espagne)
Présence mondialeFrance, Espagne
Mais aussi Chypre, Australie, Afrique du Sud
Terroirs de prédilectionsCôtes du Rhône méridionale (Château Neuf du Pape)
Bandol en Provence
RobeDense
Arômes primairesCerises noires,
Fruits mûrs, voire confits.
Epices
Arômes secondairesFines herbes
Caractéristiques organoleptiquesDes arômes intenses, de l'alcool et des tanins puissants

Comme le grenache, le Mourvèdre est d’origine espagnole et a gagné le sud de la France au XVIème siècle, amené par les pèlerins.

Les aromes développés par le mourvèdre dépendent de la maturité des baies vendangées. A faible maturité, les aromes resteront sur les fruits rouges et les épices, alors que vendangés à maturité poussée, ils évolueront vers des notes de fruits mûrs voire confits. C’est en tout cas la puissance de ces arômes, enrobés dans des tanins de qualité, qui caractérise le mourvèdre. Attention à ne pas le confondre à l’aveugle avec le cabernet sauvignon !

Encépagement du cépage mourvèdre dans le monde (données OIV)

 

Le mourvèdre est un cépage qui apprécie le climat méditerranéen, qui lui permet d’atteindre les niveaux de maturité qui le mettent en valeur. Il est particulièrement bien implanté en Espagne, où il porte le nom de Monastrell. C’est désormais le deuxième cépage rouge de cuve le plus planté du pays.

En France, il a prospéré sur l’ensemble de la côte méditerranéenne. Mais c’est à Bandol, dans le Var, qu’il a trouvé son territoire de prédilection. Il y produit des vins de garde charpentés, puissants et tanniques. Il y est également vinifié en rosé de saignée !

Le mourvèdre a plus récemment gagné les vignobles du nouveau monde : Australie, Afrique du Sud, Californie. Dans ces vignobles, Il exprime des arômes différents selon les latitudes et les méthodes de vinification.

 

Le Cinsault, pour son fruité

Nom et synonymesCinsault, Cinsaut
OrigineProvence
Présence mondialeProvence, d'où il tend à disparaître
Languedoc, côte du Rhône
Afrique du Sud, Chili
Liban
Terroirs de prédilectionsLanguedoc
RobePâle
Arômes primairesfruits rouges
framboise
fleurs blanches
Arômes secondairesfruits secs
Caractéristiques organoleptiquesIl produit des vins légers et fruités : texture grasse, faible acidité, peu d'alcool, pauvre en tanins
Vinifié en rosé, il développe souplesse, fruité et finesse

Dans le paysage des cépages méridionaux, le cinsault fait figure d’exception. Sa robe pâle et sa structure pauvre en acidité, en alcool et en tanins ne ressemblent en rien aux autres cépages méridionaux. Ce cépage noir à chair blanche est originaire de Provence. Longtemps cultivé pour ses rendements, il a développé une mauvaise réputation avant d’être massivement arraché. Depuis quelques décennies, il revient sur le devant de la scène grâce au travail de vignerons qui le travaillent avec finesse.

S’il ne produit pas de vins de garde, il est néanmoins apprécié en assemblage et en rosé. Il se caractérise par une robe pâle et des baies juteuses. Au nez et en bouche, il développe des arômes de fruits rouges (framboise), de fleurs blanches et de fruits secs. Vinifié en rosé, il apporte de la souplesse, du fruit et de l’élégance.

Encépagement du cépage cinsault dans le monde (données OIV)

 

Le cinsault tend à disparaître de Provence mais s’est imposé en Languedoc et dans la vallée du Rhône. A l’extérieur de nos frontières, il est massivement cultivé en Afrique du Sud. Il est également devenu le cépage le plus planté au Liban où il produit d’excellents vins rouges 100% cinsault !

 

Le Carignan, pour son acidité

Nom et synonymesCarignan, mazuelo
OrigineEspagne, de la ville de Carinena, dans la province de Saragosse
Présence mondialeCôtes du Rhône, Languedoc, Corbières, Minervois, Côtes de Provence
Espagne (Aragon, Priorat)
Maghreb, Israel, Chili, Mexique
Terroirs de prédilectionsSols pauvres d'Occitanie
RobeProfonde
Arômes primairesbanane, cerise, framboise, mûre,
Arômes secondairescuir, amande
Caractéristiques organoleptiquesIl produit des vins pauvres en alcool, caractérisés par leur forte acidité et tannicité. Son déficit d'arômes peut être compensé par une macération carbonique

Comme le cinsault, le carignan souffre d’une mauvaise réputation tant son image est associée à la viticulture de masse. Et comme le grenache et le mourvèdre, il est originaire d’Espagne et arrive en France dans les bagages des pèlerins. C’est dans les sols les plus pauvres du Languedoc-Roussillon qu’il trouve son territoire de prédilection. Sa vigueur y est naturellement bridée, ce dont il a besoin pour exprimer son potentiel aromatique et ses tanins soyeux.

Encépagement du cépage carignan dans le monde (données OIV)

 

Les appellations d’origine contrôlée sont encore méfiantes envers le carignan et ne l’autorisent que dans des proportions réduites. L’AOC Corbières fait de ce point de vue-là figure d’exception, puisqu’elle fait du carignan son cépage principal.

Encore rarement vinifié en monocépage, il faudra attendre que les excès de son passé soient oubliés pour que le carignan retrouve le devant de la scène !

 

La Syrah, pour le soyeux de ses tanins

Nom et synonymesSyrah, Shiraz
OrigineVallée du Rhône (France)
Présence mondialeCôtes du Rhône, Châteauneuf du Pape, Occitanie, Banyuls, Maury, Rivesaltes, Gaillac, Fronton

Australie (Barossa et Eden Valley)
Terroirs de prédilectionsCôte Rôtie, Hermitage
RobeSombre
Arômes primairesFruits mûrs, violettes, épices, poivres
Arômes secondairesnotes animales, cuir, chocolat, tabac, réglisse
Caractéristiques organoleptiquesLe syrah est un cépage variétal, dont les caractéristiques dépendent peu du terroir dans lequel il est cultivé. Il donne des vins pleins de corps, forts en alcool, aux tanins puissants et à l'acidité modérée. Il se caractérise par ses arômes de violettes.

La syrah est un cépage issu du croisement de la mondeuse blanche (cépage isérois) et la dureza (cépage ardéchois). Contrairement à ce qui a longtemps été cru, la syrah n’est donc ni originaire de la ville de Shiraz en Iran, ni de Syracuse en Sicile, ni encore de Syrie. La syrah est bel et bien un cépage né dans ce qui est devenu son terroir de prédilection : la Côte du Rhône septentrionale.

Il s’agit d’un cépage variétal. C’est à dire qu’il développe des caractéristiques similaires sur les différents terroirs qui lui permettent de s’exprimer. C’est d’ailleurs ce que lui reprochent les plus fervents défenseurs des vins de terroirs. Ses arômes primaires de violettes, ses notes épicées et animales soutenues par une structure tanique puissante lui sont effectivement assez reconnaissables.

Encépagement du cépage syrah dans le monde (données OIV)

 

Les qualités de ce cépage variétal ont été appréciées bien au-delà de nos frontières puisque la syrah est aujourd’hui plantée dans plus de 70 pays à travers le monde. C’est désormais le 4ème cépage de cuve rouge le plus planté au monde. Il triomphe dans la Côte Rotie et Hermitage, mais également en Australie. La syrah y produit des vins d’une extraordinaire puissance, tannicité et richesse aromatique dans les vallées de la Bassora et McLaren, au sud du pays.

Il est donc le seul cépage méridional massivement vinifié en monocépage, ou en assemblage light (il est assemblé avec quelques pourcentages de viognier en Côte Rotie). La syrah est néanmoins appréciée partout dans le monde en assemblage avec les cépages méridionaux, auxquels il apporte une structure tanique soyeuses et ses arômes variétaux élégants.

 

Assemblés, les cépages méridionaux se subliment

Si chacun des cépages méridionaux dispose d’une personnalité unique, ils présentent également chacun un certain déséquilibre. L’un est corpulent, l’autre corsé, le suivant acide, léger, fruité. Toutes ces caractéristiques sont plus ou moins prononcées selon le terroir sur lequel ils sont cultivés et les choix de vinification du vigneron. Ce n’est que lorsqu’ils sont assemblés les uns avec les autres que leurs défauts s’équilibrent pour donner des vins de garde d’une extraordinaire complexité aromatique ! Les cépages GSM-CC sont la preuve que le talent de la somme surpasse la somme des talents ! Que la cohésion de l’équipe démultiplie la force des individus qui la composent.

La formidable complémentarité des cépages GSM-CC : Grenache Syrah Mourvèdre Carignan Cinsault

C’est cette magie de l’assemblage qui a fait l’identité des vins de la Côte du Rhône méridionale et du Languedoc-Roussillon. A l’international, l’assemblage de tout ou partie de ces cépages a également fait ses preuves :

  • en Australie, dans les vallées de la Bassora et McLaren
  • aux Etats-Unis, dans les vignobles de Washington et de Californie
  • en Afrique du Sud, dans le vignoble de Franschhoek

Pour réaliser la force de la personnalité de ces cépages, puis la puissance de leur assemblage, je vous conseille de les déguster en mono-cépage d’abord (bien que ce ne soit pas toujours simple à trouver). Puis dégustez-les assemblés, sur différents terroirs français et internationaux : Châteauneuf du Pape, Les Terrasses du Larzac, Montpeyroux, Barossa valley, Californie. Vous réaliserez alors ce qui fait la magie du vin : les assemblages de cépages subliment leurs qualités individuelles.

Jusque là, il y a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *